Astuces pour vendre plus de desserts dans son restaurant


Astuces pour vendre plus de desserts dans son restaurant

Souvent considéré comme complémentaire de revenu, le dessert pourrait augmenter considérablement le chiffre d’affaires d’un établissement de restauration, au même titre que les plats de résistance, voire plus. Cela dépend de la qualité et de la quantité de desserts proposés dans la carte de menu du restaurant. Ci-dessous donc quelques astuces et conseils qui permettent aux restaurateurs de booster la vente de ces produits.

Moment de prise des desserts par les Français

En France comme dans la plupart des pays du monde, les desserts sont consommés soit lors du repas de midi, soit pendant les promenades ou les pauses de travail. Dans tous les cas, le restaurant peut toujours profiter de vendre plus de desserts que ce soient réfrigérés ou non. Au déjeuner, presque 50% des Français prennent du dessert, à côté du vin et du plat de résistance. Il s’agit surtout des jeunes, des femmes et des populations citadines (Paris et tout ses départements seraient en haut de la lista). Ces types de clients constituent donc la principale cible de votre vente si vous voulez entreprendre dans ce genre de business.

Pour le second repas, le pourcentage de la clientèle pointe à 52% de la population de la Métropole. Ce qui signifie que leur proposer une grande diversité de recettes de desserts est aussi prometteuse. Ils choisissent généralement un repas mince pour ne pas trop sentir affamé, mais surtout pour le plaisir et le loisir. Votre marketing ciblera dans ce sens aussi bien des jeunes que des personnes plus âgées, mais c’est l’âge qui conditionne surtout la quantité et la nature du dessert acheté par un client.

Les avis des clients quant à leur motivation à prendre du dessert

La recherche de l’originalité des plats aux restaurants

Selon l’enquête Relais d’Or-Miko (2003) sur les ventes des desserts en restauration, la première chose qui attire le client sur un dessert, c’est son originalité. Songez donc à préparer un menu unique, qui sort un peu de l’ordinaire mais qui offre de la satisfaction aux clients. Si vous êtes un chef de cuisine, il vous sera facile de trouver des astuces pour que votre plat trouve sa place dans le cœur des dégustateurs. 

L’effet d’un produit bien conçu sur le client

Le second facteur de motivation  des clients à commander un plat de desserts, c’est l’aperçu d’un dessert servi sur la table d’à côté. Cela implique que vous devriez soigner la présentation et le dressage de chaque menu au sein de votre restaurant, dès qu’il se garnit dans la cuisine, notamment celui prêt-à-consommer. Cela donne vite envie aux autres d’y goûter, de belles astuces marketing, non ?

Avis sur la place de repas et la disponibilité des clients

Le troisième paramètre, c’est le temps. Évidemment, le personnel d’une entreprise a droit à une pause, mais si cela ne lui permet pas de sortir pour prendre un dessert dans un restaurant de proximité, c’est aux restaurateurs de l’approcher par son propre moyen. Les ventes mobiles ou une livraison à domicile feront l’affaire. Mais là encore, pensez à ce que vous leur proposiez des produits faciles à mâcher, pour qu’ils puissent avoir le temps nécessaire de les savourer.

Jeu de carte et de menu, moyen exceptionnel pour rentabiliser votre vente

Une carte de desserts séparée, ça vous dit quelque chose ? Eh bien, cela consiste à rédiger une carte spécifique aux desserts, et une autre pour les mets de résistance. Dès lors, le client aura le sentiment d’avoir plus de choix de desserts, mais aussi cela met en exergue les différents plats disponibles au sein du restaurant. Au lieu de choisir un bouquet de fleurs pour la table, il vaut mieux y mettre une carte séparée et un menu de plats diversifiés.

Vendre ses desserts au juste prix

Quelques restaurants, notamment ceux dont le service est qualifié de luxueux, ont tendance à proposer ces plats de desserts à un prix supérieur au normal. Selon toujours Relais d’Or-Miko, le tarif moyen d’un menu de dessert à midi est de 3,7 euros. Pour les repas d’entre-temps, plus de monde réservent plus de budget, soit entre 3 et 5 euros. Le prix varie donc en fonction de votre cible, il détermine effectivement son choix. C’est aux restaurants de bien gérer leurs ressources (personnel, matériel et financier) pour faire sortir un business plan opportun.

Valoriser les marques et les gammes de vos produits pour les mieux vendre

D’emblée, un bon chef d’entreprise sait imposer sa marque plus que les autres. Elle reflète votre image aux yeux des clients. Ainsi, entre deux boissons de mêmes caractéristiques (ingrédients, taille de la bouteille, couleur des boissons…), les clients donnent plus d’attention à celles dont la marque est déposée ou elle est inscrite sur la carte et le menu. Cela optimise la visibilité de vos desserts afin que leurs ventes augmentent en parallèle.

Varier votre offre suivant la saison

Cela va de soi que la plupart des clients aiment des boissons et des glaces lorsqu’il fait chaud, et des desserts chauds (crêpes, gratins, fruits rôtis…) quand l’hiver arrive. Cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas tenter votre chance en hiver comme en été. A savoir que les glaces sont un dessert très apprécié aussi bien à Paris que dans toute la France, vous pourrez vous y investir. Soyez juste créatif pour donner plus d’originalité à votre produit. La livraison sur place reste également un service qui encourage plus de monde à commander auprès de votre restaurant. Alors, n’hésitez pas de la mentionner dans votre carte afin de booster l’image et le chiffre d’affaires de votre établissement. Enfin, les principaux conseils consistent à mener une étude de marché afin que l’offre réponde à la demande de la clientèle, que ce soit en termes de qualité ou de prix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *